Festival de l’Inde

Que l’on vive dans le temple, en famille, ou seul, le point fondamental de la pratique spirituelle est la récitation de japa 2h/jour. C’est la règle générale, la pratique la plus importante. Pour les personnes qui travaillent, la pratique du japa peut être faite en plusieurs fois dans la journée.

Dans le temple, culte régulier très exigeant, fait par des brahmanas,  avec 6 pujas par jour, à partir de 4h30 jusqu’à 20h30. Méditation individuelle ou collective le matin à partir de 5h A 8h tous les jours : enseignement sur les Vedas.

Le soir à 19h  : enseignement sur la Bhagavad Gita.

Diksha ou  l’initiation est faite par un maître qui appartient à  une filiation  spirituelle : Le disciple s’engage lors de cette cérémonie à suivre certains voeux tels que  être végétarien (ni viande, ni poissons ni oeufs), ne pas prendre d’intoxicants (alcool , drogues et tabac), ne pas jouer aux jeux de hasard, s’abstenir de relations sexuelles en dehors du mariage  et réciter chaque jour le maha mantra Hare Krishna (16 tours de chapelet ou japa de 108 grains)

La 2eme initiation, brahmana diksha, enjoint le disciple qui a déjà fait ses premiers voeux précédemment à, en plus, réciter en silence le gayatri mantra trois fois par jour et le qualifie pour l’adoration des Déités dans le temple.  Les  brahmanes  peuvent donc faire les pujas dans le temple , les mariages et tous les autres samskaras. En plus de celà leur activité principale est l’enseignement.

En termes d’ashram, les célibataires sont encouragés à rester brahmachari le plus longtemps possible mais peuvent se marier s’ils le souhaitent.  Le voeu de célibat  définitif  n’existe que dans le cadre du sanyasa. Le sanyasi peut avoir été marié précédement ou non, mais une fois ses voeux de sanyasa prononcés, il ne peut plus changer d’ashram et est principalement un enseignant itinérant.

La pratique du chant s’exporte dans la rue ( kirtans) et dans des festivals.

Parmi les activités de l’association, en plus de l’activité cultuelle, il y a l’impression et la distribution de livres, la distribution de repas (prasadam) et la  construction de temples. Une très importante construction est en cours à Navadvip- Mayapur, au nord de Calcutta . Ce sera le temple du planétarium védique. A  l’intérieur, il y aura une configuration des planètes, telle qu’expliquée dans les Védas. Ce sera à la fois un musée et un temple. De nombreux temples sont en construction en Inde et en d’autres régions du monde.
Comme chaque année depuis 27 ans, le festival de Ratha Batra a eu lieu dans les rues de Paris le 26 juin 2016.  Swamini Amritajyoti y est invitée en tant que Présidente de la Fédération Védique de France.

 

X